Article: Les 7 pires managers de Premier League de 2010

Accueil ⇒ Articles de Jonathan Lewis | 5 MAI 2020 Certains des meilleurs managers qui ont marché sur la terre ont été entraînés en Premier League. Mais la vérité est que tous les managers de la Premier League n'ont pas réussi. Au cours de 10 ans de Premier League anglaise de 2010 à 2020, nous avons réussi à créer & hellip; Continuer la lecture de 'Article: Les 7 pires managers de Premier League de 2010'



Les pires managers de la Premier League

Article: Les 7 pires managers de Premier League de 2010

Maison Des articles

Par Jonathan Lewis | 5 MAI 2020



Certains des meilleurs managers qui ont marché sur la terre ont été entraîneurs en Premier League. Mais la vérité est que tous les managers de la Premier League n'ont pas réussi.

le plus de buts marqués dans un match de coupe du monde

En passant par 10 ans de la Premier League anglaise de 2010 à 2020, nous avons réussi à dresser une liste des 7 pires managers qui aient jamais entraîné des équipes de Premier League. Au cours de l'examen, nous avons découvert que nous n'avons jamais manqué de noms car il y en a beaucoup. Nous espérons que vous ne serez pas offensé lorsque vous verrez un ancien manager de votre club préféré ou même votre manager préféré dans la liste? Eh bien, la bonne nouvelle est qu'aucun club n'a le monopole de cette expérience, car notre revue a révélé que de nombreux clubs sont représentés ici. Vous pouvez en fait parier sur les prochains managers qui, selon vous, seront limogés et cela rend cela encore plus intéressant. Même si la majorité du football en Europe est en attente, y compris la Premier League, sites de paris font toujours de leur mieux pour offrir le plus de marchés possible.

  1. Félix Magath

Ce fut le premier manager allemand à honorer la Premier League. Il a repris les rênes de Fulham en 2014 alors que l'équipe était déjà en difficulté. À cause de cela, 1 point par match qui aurait permis de maintenir une équipe stable ne leur a pas fait de bien. Pendant son séjour, Magath a réussi à faire passer Fulham de la 20e à la 19e position, passant de 20 points en 26 matchs à 32 points en 38 matchs. Ce n'était évidemment pas suffisant, car Fulham avait besoin d'un saut sérieux. Mais ses principaux péchés incluent le fait qu'il a laissé leur signature de record Kostas Mitroglou sur le banc et a aligné Dan Burn à l'arrière. Dans ce jeu, Burn était tellement tourmenté par Oussama Assaidi qu'il a dû le supplier d'échanger des ailes avec un autre joueur. Alors, comment diable a-t-il convaincu l'entraîneur de l'aligner au lieu d'une signature de record? Il a également proposé du fromage blanc comme traitement pour la blessure à la cuisse de Brede Hangeland, et a même envoyé leur homme en kit pour aller les chercher chez Tesco, avec une liste de courses bien écrite, drôle à droite. Il a fait regretter au club pourquoi ils avaient limogé René Meulensteen.



  1. Bob Bradley

Il est venu à Swansea et s'est concentré sur le fait de marquer des buts seul sans les défendre, et c'était sa perte. Lors de son premier match, Swansea a joué une défaite 3-2 contre l'arsenal. Dans les matchs à venir, ils ont marqué 5 buts contre Crystal Palace et 3 contre Sunderland. Lors de ses 11 matchs en charge, ils ont marqué des buts en 8. Mais il n'a eu que 11 matchs pour se sauver et il a échoué. Au cours de ces 11 matchs, ils ont inscrit 29 buts, et cela ressemblait à une équipe qui engloutirait plus de 100 buts en une saison. Peut-être qu'il aurait établi ce record s'il restait parce que cela ne s'est jamais produit. C'était une moyenne de trois buts par match pour lui.

  1. Remi Garde

Cet entraîneur doit être plaint. Il est venu à Aston Villa qui avait perdu ses 7 derniers matchs en Premier League. C'était un record de club qu'ils détenaient là-bas. Ils ont pu accumuler quatre points seulement à partir de leurs 11 derniers matchs avant qu'il ne prenne le relais. Il n'a pas pu recruter de nouveaux joueurs à la mi-saison et ses efforts pour amener les joueurs français à voir plus d'action ont été critiqués. C'était probablement parce que l'équipe était jusque-là pleine de joueurs anglais, et il changeait cela. Il les a ensuite guidés vers 20 matchs, avec 12 buts, 12 points et 12 défaites. Jordan Ayew a été leur meilleur buteur et il n'a inscrit que 3 buts. Ils ont perdu 11 matchs consécutifs et ont terminé la saison avec 17 points.

  1. Lois du cerveau

Il a pris la relève en janvier 2010 lorsque Owen Coyle est parti pour Bolton. Sous sa direction, Burnley a disputé 18 matchs de Premier League et en a perdu 14. Ils ont remporté l'une de leurs victoires contre des Spurs faibles et surchargés au dernier jour de la campagne après que les Spurs aient scellé leur place en Ligue des champions et n'avaient pas besoin du match, et ils étaient déjà relégués.



  1. Paulo Di Canio

Il y a deux choses que Canio a bien fait à Sunderland en tant qu'entraîneur entre 2013 et 2014. Il a battu Newcastle 3-0 et a réussi à maintenir l'équipe dans la ligue. Il a arrêté de gérer à l'âge de 45 ans après son plus grand rôle, et cela vous dit quelque chose. Son règne a toujours été controversé. Ses opinions fascistes l'ont opposé aux partisans du club et ont poussé le vice-président à démissionner. Il a rencontré le club à la 16e position et les a ramenés à la 17e place à la fin de la campagne. Les joueurs se sont plaints de son abus et il a été limogé en 2014.

  1. Terry Cornor

Beaucoup de gens disent qu'on lui a donné un travail qui était au-dessus de lui. Mais quoi qu'il arrive, récolter seulement 4 points en 13 matchs est un désastre même pour une recrue. Il a dirigé la saison 2011/2012 des loups. Bien qu'il ait bien commencé en revenant de 2-0 pour faire match nul 2-2 à Newcastle lors de son premier match aux commandes, il a été témoin d'une séquence de 7 défaites consécutives. Il a fait match nul 3 et a perdu 2 autres.

10 meilleurs buteurs de tous les temps
  1. Steve Kean

Il a dirigé Blackburn pendant un an et neuf mois à partir de la saison 2010/2011. Il a envoyé l'équipe en relégation. Il combattait toujours son prédécesseur Sam Allardyce, le désignait comme un escroc et perdait un match sans aucun tir - pas hors cadre, pas sur cible. Les rovers le détestaient pour avoir abandonné un match de quart de finale de coupe contre Cardiff du championnat pour se concentrer sur une finale de coupe. Cardiff a ensuite joué la finale de cette compétition contre Liverpool à Wembley.

Jonathan Lewis est un écrivain sportif du MFF